Presse 2010 - 2017Presse 2000 - 2008Presse 1982 - 1999
Presse 1959 - 1978Juliette et le téle
 
Quelques précieux articles sur

L'œuvre magnifique de Juliette Benzoni



Les années 1959 - 1978
 

l'Amour et l'Histoire  1978

Rencontre avec... article de Cécile Barthélemy

Historienne et romancière, ses livres atteignent des tirages fabuleux... Sans doute parce qu'elle traîte deux thèmes qui passionnent toujours les lecteurs : l'amour et L'Histoire

Un magnifique article, l'une des meilleures interviews à mon goût. Linda, webmaster

 

Juliette à un salon du livre à Paris 1978


On this souvenir photo, Juliette is at a book fair at the stand of « Livre de Poche » at the end of the 70’s. She was signing the complete Saga of her « Marianne Series for that publisher.

Juliette Benzoni was enthusiastically adored by her faithful readers, who bestowed her an unquestionable loyalty until her last days and beyond. She may have been little sought after by the Medias in France – yet Juliette had never been snubbed by her peers…! The authors had always considered her as one of theirs!

We see Juliette in excellent company, beside her we recognize « Maurice Druon », French Novelist and member of the Académie Française and author of the famous books « Les Rois Maudits ». A little further, in that line we see « Hervé Bazin », writer whose best-known novels covered semi-autobiographical topics of teenage rebellion and dysfunctional families. Adorable to see the smile on Juliette’s face while she shakes hand with that charming old man on the photo.


 

Le Trophée Alexandre Dumas 1974


Trophée Alexandre Dumas fondé par Juliette Benzoni en 1974

En 1973 Juliette Benzoni, a reçu le Prix Alexandre Dumas, qui été une joie immense pour notre Romancière, 
elle a écrit dans le magazine Littéraire en 2002 :

«
Non, Dumas, je crois bien qu'il ne m'a plus quittée. J'avais toujours avec moi l'un de ces petits bouquins blancs de la collection Nelson si bien faite et si pratique ».  (..) C'est mon père qui, un beau jour, m'a mis dans les mains Les Trois Mousquetaires en disant que cela devrait me plaire...



En 2009
Juliette Benzoni a une nouvelle fois ouvert encore un de ses nombreux albums à nous. Grâce à sa générosité, je peux vous montrer quelques articles de journaux qui ont parlé de Trophée Alexandre Dumas Prix fondé par Juliette Benzoni en 1974. Juliette était également la présidente du trophée. Juliette Benzoni avait eu alors le soutien de l'historien français de renom Alain DECAUX


Les gagnants du Trophée :

Les célébrités ayant remportées ce trophée (une épée était offerte chaque années le meilleur interprète )

1974 - François CHAUMETTE - 1975 Jean MARAIS - 1976 Phlippe CLAY - 1977 Michel CRETON

Anecdote :
Vous êtes une grande admiratrice d’Alexandre Dumas. Vous voyez en lui votre maître. Vous suivez la même voie que lui: vous aidez à faire aimer l’histoire aux Français. Alain Decaux (Préface dans le livre : Pour la fer ou le poison 1973)

Le trophée se présenté sous la forme d'une rapière Louis XIII, copie fidèle d'une épée du célèbre Mouscetaire d'Artagnan. I été attribué, au cours d'un Gala Dîner, offert par la fondatrice, par un Jury de 15 personnalités partiellement renouvelable chaque année.
(source l'article ci-dessous)

 
1977 - Michel Creton - Trophée Alexandre Dumas

En 1977 Michel Creton a gagné le Trophée pour son rôle du Chicot, le boufon du Roi dans la mini série La Dame de Monsoreau.





Photo Galerie :
 


1977
Alain Decaux
Michel Creton


1977
Michel Creton
Juliette Benzoni


1977
Michel Creton
Trophy Alexandre-Dumas

 
1976 - Philippe Clay - Trophée Alexandre Dumas

En 1976 c'était Philippe Clay (1927 - 2007 chanteur et acteur français qui a gagné le Trophée Alexandre Dumas pour son rôle dans Le Comte de Monte-Christo (au théâtre des Champs-Elysées). 
Pour nous la famille Benzoni-Sarraut il est connu pour les rôles de Black Fish dans les séries télévisées Marianne en 1983, Barnabé le Coquillart dans Catherine en 1986 et le Baron von Winkleried dans Le Gerfaut en 1987. 
Pour savoir avaient pensé les confrères de Philippe Clay - veuillez lire mes interviews ICI


 


Photo Galerie :


1976
Carte invitation
Trophée AD
 


1976
Alain Decaux
Philippe Clay


François Chaumette
Philippe Clay
Alain Decaux


Juliette Benzoni
Alain Decaux
Gérald Gauthier

1975 - Jean Marais - Trophée Alexandre Dumas

En 1975 l'Associtation des amis d'Alexandre Dumas (le président était le historien Alain Decaux) a remis le trophée à Jean Marais pour son interprétation dans la mini série Joseph Balsamo et de la mini série Le Comte de Monte-Cristo.




Les nominés en 1975

 


Photo Galerie :


1975
Jean Marais
Meilleur interprete
Trophée Alexandre


1975
Jean Marais
Juliette Benzoni
Alain Decaux


1975
Jean Marais
Juliette Benzoni
et les fans


1975
Jean Marais
Juliette Benzoni
et les fans

1974 - François Chaumette : Trophée Alexandre Dumas

En 1974, François Chaumette (1923 - 1996), Sociètaire de la Comédie Française en a été le premier Lauréat pour sa remarquable interprétation du rôle d'Athos dans le téléfilm d'Artagnan de Claude Barma.
Philippe Chaumette avait aussi une voix remarquable et il prêta sa voix entre autre à Dark Vador dans le premier épisode au cinéma en 1977 de la saga Star Wars et aussi à (Ricardo Montalban) Khan Noonien Singh Star Trek 2 : Le Cholère de Khan.


François Chaumette alias Athos


 

 

Sur les photos ci-dessous nous voyons Juliette, la fondatrice et la présidente du Trophée Alexandre Dumas, l'acteur Jean Piat (Les Rois Maudites. Lagardaire...) Alain Decaux le président de l'association des amis d'Alexandre Dumas et Gérald Gauthier, le Sécrétaire Général de l'Agence de presse Opéra Mundi, l'homme si important pour nous les fidèles lecteurs de la série Catherine !

Photo Galerie :


1974
Juliette Benzoni - Jean Piat


1974
Alain Decaux - Jean Piat


1974
Alain Decaux - Jean Piat


1974
François Chaumette

 

Le Prix Alexandre Dumas 1973

Le Monde - Echos et Nouvelles

Le Prix Alexandre Dumas à été décerné à Juliette Benzoni pour l'ensemble de son
Oeuvre.
Merci Frédérique pour cet article précieux.




 
Télégramme pour Juliette Benzoni en 1966

Londres  - Saint-Mandé - Télégramme à Juliette Benzoni de l'éditeur HEINEMANN



Souvenir de 1966...
Le 15 mars 2017,
Telos Publishing a continué sa réédition des Catherine avec BELLE CATHERINE, le livre 3 de la série.
Avec cette création nous revenons en 1966 quand l'éditeur anglais HEINEMANN Ltd. envoya à Juliette BENZONI un télégramme chez elle à Saint-Mandé, pour informer l'auteur que la traduction de "Belle Catherine" rencontrait un grand succès dans la sphère anglophone ! Ce télégramme original fait partie des précieux documents retrouvés dans la "boîte magique" de Juliette Benzoni que nous croyions perdue... Et ce ne sont pas seulement les éditeurs français ou anglais qui se réjouissaient du nombre de copies vendus, restez à l'écoute pour connaître quels autres pays confirmaient d'excellent chiffre de ventes !

 

Les livres de la semaine  1964

article de Monsieur Henri de Montfort

Très bel article de Monsieur Henri de MONTFORT, journaliste, historien, écrivain, résistant et patron de presse français à propos du deuxième volume de CATHERINE...Il suffit d'un amour.

IL SUFFIT D'UN AMOUR... Tome II par Juliette BENZONI
« Voici un très attachant roman dont un peut dire qu’il mérite bien ce qualificatif de « romanesque » qui est la meilleure garantie du plaisir et de l’émotion qu’y prendra le lecteur. Ajoutez qu’il est de bonne langue et de bon style ». 
Henri de Montfort 1964

 

 

La première affiche de la série Catherine, Il suffit d'un amour 1963


C'est de la folie pure pour ce site ... !

Nous voyons pour la première fois l'affiche du publicité du livre IL SUFFIT D'UN AMOUR de notre Juliette en 1963 !
Jamais vu... jamais partagé...jamais publié... jusqu'à présent... !

Un mot concernant la très belle photo de Juliette : Cette photographie nous montre Juliette, le jour où elle est allée signer son tout premier livre de la série Catherine chez son éditeur ! Plus de détails sur la page: Notre troisième rencontre avec Juliette ICI
Je voudrais exprimer mes sincères remerciements à mon chère amie Anne de l'avoir ouvert de nouveau la boîte magique de sa Maman Juliette.

 



Juliette Benzoni signe Catherine, il suffit d'un amour 1963
Nous voyons au-dessous Juliette Benzoni dans les locaux d'Opéra Mundi, alors qu'elle est en train de signer pour la toute première fois CATHERINE.
Nous pouvons nous rendre compte sur cette photo du travail qui attend Juliette. Regardez juste aux étagères à l'arrière plan remplies de Catherine Catherine Catherine.

L'homme à la droite de Juliette est Paul Winkler (qui aurait célébré le 7 juillet son 119ème anniversaire) Il est le fondateur en 1957 avec Gérald Gauthier des éditions Trévise.



Photo showing Juliette Benzoni signing the first time CATHERINE at Opera Mundi

création par Linda Compagnoni Walther

 

L'Histoire pour tous 1960

Le sublime cadeau de Grégory Berthier-Gabrièle, Directeur éditorial adjoint Editions PLON
En exclusivité, le tout 1er papier de Juliette Benzoni, paru en septembre 1960 dans L'histoire pour tous, une revue dirigée par Alain Decaux, il y a 54 ans.

Dans les archives Editions PLON..
Les téléspectateurs connaissent bien Juliette Benzoni, qui fit montre, au Gros lot, d'une science si remarquable sur la Renaissance italienne. Juliette Benzoni collaborera régulièrement à l'Histoire pour tous. Voici son premier récit, ou l'amour et la mort si  imbriquent si dramatiquement...Le Roman tragique de Struensee et de la Reine Caroline Mathilde.


 

Le gros Lot 1959

Le gros Lot ètait un Jeu culturel en association avec la Lotterie Nationale 1957 - 1959 présenté par Pierre Sabbagh



Juliette Benzoni participe à ce jeu en 1959 avec le thème : La Renaissance italienne - Caterina Sforza.
Elle à trébucha sur la pénultième question - mais Juliette a été remarquée par le directeur de l'agence de presse Opera Mundi Gérald Gauthier.
... Le lendemain, il entra dans son bureau et lui demanda si elle pouvait écrire une séries comme celle d'Angélique de Anne Golon.... c'est comme ça que tout la belle histoire de Catherine a commencé...

Note : C'ètait aussi dans cette émision où le historien Alain Decaux a vue la première fois Juliette Benzoni.


 
Juliette Benzoni et Pierre Sabbagh 1959

Préface dans Par le Fer ou le Poison Trévise en 1973

Chère Juliette Benzoni,

Il m’a suffi de tourner un bouton, un soir, pour faire votre connaissance. Il est vrai que c’était à la télévision, où vous affrontiez les questions redoutables de Pierre Sabbagh, pour d’ailleurs en triompher avec une aisance qui me laissa émerveillé. Il s’agissait de la Renaissance italienne, et nul Français ou Française au monde, j’en suis assuré, ne montra autant de science sur ce sujet exaltant, mais difficile.

C’est une femme de la Renaissance, encore, qui me fit vous connaître autrement que par le petit écran : Catherine Sforza. Pour la revue d’histoire que je dirigeais alors, vous me proposiez des recettes de beauté. Dieu sait si elles alléchèrent nos lectrices!

Et puis un jour, vous avez bien voulu m’adresser votre premier roman historique. Il s’agissait d’une certaine Catherine, bien séduisante, qui nous plongeait en plein Moyen-âge. Grâce à vous, j’ai suivi Catherine au long de brûlantes aventures, et pendant cinq volumes. D’un saut, avec Marianne, vous m’avez conduit au temps de Napoléon. Et derechef, je vous ai lue sans songer un instant à me dérober. Avec passion... Alain Decaux

Le texte intégrale du Préface lisez ICI

 
Générique de Gros Lot (copyright INA.fr)







 © 2008
- 2017 Linda Compagnoni Walther