Piège pour Catherine

 

Première Publication 1973 : En France par Editons Trévise

La dernière réédition 2015 par Pocket

les couvertures Catherine et Internationales (30 pays) ! voir mes pages spéciales

Routes de Catherine (DVD 1 - 6)

quelques'uns citations Catherine
 
Ballade de Catherine
    texte: Juliette Benzoni
    Chanteur: Bernard Stéphane


Adaptation Cinématgraphique en 1969 Catherine, Il suffit d'un amour
    Réalisateur Bernard Borderie
    Musique de Michel Magne

Serie Télévisée en 1986 Catherine, Il suffit d'un amour
Co-Production Antenne 2 - SFP
    Réalisatrice Marion Sarraut
    Adaptation Juliette Benzoni & Jean Chatenet
    Musique de Robert Viger


image gif

 

Synopsis : Piège pour Catherine

Alors qu'Arnaud, seigneur de  Montsalvy, s'en va fièrement par un matin glacial sur  son noir destrier, accompagné de ces chevaliers, vers Paris et sa libération des Anglais,il se sentit enjoué en pensant au futur combat. Ni lui ni Catherine n'aurait imaginé que bientôt Catherine devrait faire face seule à de plus graves problèmes. Sachant Arnaud parti, une bande de routiers, les d'Apchiers, assiègent le château de façon impitoyable. Alors que la ville arrive à repousser l'attaque, la dame de Montsalvy découvre qu'elle devra compter sur la ruse de Béralt d'Apchier. Lorsqu'il envoie l'un de  ses  fils à  Paris pour voir Arnaud et accuser faussement Catherine d'adultère et de trahison.

Catherine sait que pour sauver son mariage, elle doit s'échapper de Montsalvy et aller  elle-même  à Paris.
La passion dévorante de Catherine pour Arnaud l'aide à surmonter chaque adversité,chaque revers de fortune désespéré. Mais son amour pour lui va devoir tenir bon quand elle  affronte les atrocités de guerre, la torture et le désespoir et... qu'Arnaud y participe.

 








image gif

Citations Mémorables
 

"Allons, la belle, ne fais pas l'innocente! Ce n'était pas très prudent cette grande fête que vous avez donnée pour le baptême de ta fille Isabelle. Bien sûr, recevoir la vieille reine et le connétable, c'était superbe mais, en même temps, ça nous a permis, à nous autres, de constater la richesse de ton château et de ce qu'il y a dedans! Ah! C'est un beau spectacle ces grandes tapisseries, ces draps de soie, ces grand dressoirs bien pourvus de vaisselles d'or et d'argent! Ma foi, j'en veux ma part."
Bérault d'Apchier à Catherine de Montsalvy - Premiere partie

"Augustin dit « un seigneur »... mais sa fille pense « Messire Arnaud ». Il faut voir comme elle le regarde quand sur son cheval il traverse la ville : une chatte devant une jatte de crème ! Et quand elle lui fait la révérence, c'est tout juste si elle ne se prosterne pas."
Marie Rallard à Catherine de Montsalvy

"C'est à moi que tu vas répondre, maintenant, Gervais. Mais ne garde pas d'illusions: mes conditions seront les mêmes que celles de dame, Catherine. A cette différence près que j'y ajouterai l'absolution de tes péches si tu te repens sincèrement... avant de te faire pendre!
L'Abbé Bernard d'Olt Calmont à Gervais Malrat

"Par Saint-Quentin, Saint-Omer et tous les saints de Flandres.! Vous ne changerez jamais, Catherine! Votre imagination galopera toujours devant votre joli nez, avec autant d'ardeur qu'au temps où sous la défroque et les tresses noires d'une fille Bohême vous vous êtes jetée à l'assaut du gros La Trémoille et l'avez mené à sa perte. Vous allez! Vous allez! Mais, Pâques-Dieu, je ne nous ai jamais donné matière à suspecter mon amitié.
Tristan l'Hermite à Catherine de Montsalvy

"Quel homme, digne de ce nom, peut rester les bras croisés et l'âme absente quand passe devant lui l'assassin de son frère? Pas le mien, en tout cas! On a du sang, chez les Montsalvy, du sang bouillant, ardent, généreux, que l'on ne regarde pas à verser pour le Roi ou pour le pays."
Catherine de Montsalvy à Tristan l'Hermite

"Vous voici donc, Madame de Montsalvy? Je ne vous attendais guère et, pour être tout à fait franc, votre visite ne me cause aucun plaisir. J'ajouterai que c'est bien la première fois."
Le Connetable Arthur de Richemont à Catherine de Montsalvy

"Arnaud a toujours besoin de moi, toujours! Mais jamais personne ne songe à se demander si moi je n'ai pas besoin d'Arnaud. Je suis son bien, son repos et sa récréation, la maîtresse de sa maison et sa première vassale, sa maîtresse et sa servante, et tout le monde trouve normal, équitable et juste que j'accomplisse sans faiblir toutes ces tâches.
Catherine de Montsalvy à Tristan l'Hermite

"
Ne me remerciez pas. Je ne fais pas cela pour vous et moins, encore pour sauver votre trublion de mari qui devra, à l'avenir, ne plus faire parler de lui autrement que sur les champs da bataille... surtout lorsque je serais roi. Car, je vous en donne ma parole, je saurai mater ma noblesse."
Le Dauphin, future roi Louis XI à Catherine de Montsalvy

"La dame de Montsalvy n'a que faire d'une parure nouvelle quand ses gens et ses paysans sont dans le besoin. Je vous ai dit les ravages de ce printemps chez nous. Ils sont tels que, cette année, je comptais vous demander de payer en nature nos revenus: en grains, semences, toiles, laines, cuirs, fourrage, bref en tout ce qui risque de nous manquer le prochain hiver.
Catherine de Montsalvy à Jacques Coeur

"Lui? Mort? Allons donc! Vous n'en croyez pas un mot, ni moi non plus. Quand cet homme mourra, il se passera sûrement quelque chose: inondation ou tremblement de terre, je ne sais, mais il y aura quelque événement inouï qui en avisera l'univers."
La Reine Yolande d'Anjou à Catherine de Montsalvy

"Et qui d'autre? Je fais la guerre, Catherine, et la guerre c'est ça! Ce n'est que ça, même si cela te gêne de le croire. Je ne fais rien d'autre que ce que j'ai toujours fait, ce que font tous ceux que tu aimes tanté La Hire, Xaintrailles... et les autres. Que crois-tu qu'ils fassent à Gisors en ce moment, ces deux-là?"
Arnaud de Montsalvy à Catherine

"Quand vous êtes parti, seigneur comte, j'étais déjà le page de Dame Catherine. Je le suis toujours et je l'ai suivie partout où elle a été, pour l'aider et la servir de mon mieux! Mais vous, messire... êtes-vous toujours celui qu'elle aimait tant?
Béranger de Roquemaurel à Arnaud de Montsalvy -

"
Je ne veux pas qu'il meure! Je ne veux pas! Ce n'est pas possible... Cela ne peut pas finir là, nous deux, dans la colère et dans l'horreur. Dieu ne peut pas me faire ça!... Il est à moi! ... A moi toute seule! J'ai usé ma vie pour lui, pour son amour. On n'a pas le droit... Sauve-le! Je t'en supplie... sauve-le! C'est moi qui suis en train de mourir."
Catherine de Montsalvy à Gauthier de Chazey

"Mon amour... Je voudrais tant rester, rester toujours avec toi... jusque dans le tombeau. Je voudrais tant mourir aussi! Mais il y a les petits, nos petits... Ils ont besoin de moi, tu sais. Il faut que je retourne là-bas... chez nous... pour eux. Il faut que je m'en aille... que je te laisse, mon amour...
Catherine de Montsalvy à son époux sans connaissance, Arnaud de Montsalvy


le bouton retour

© 2008 - 2017 linda compagnoni walther
design par LaLuna