info - www.catherinedemontsalvy.ch addresse de la site  

un cadeau de Noël spécial
 

 



... et les liens pour voir les autres cadeaux quand nous avons rencontré notre chère Claudine
 






en savoir plus...cliquez sur chaque création ci-dessus
 



texte par Linda, webmaster

Avant de nous lever pour marcher jusqu'à chez Maxim’s Claudine nous a souri pour nous dire que la prochaine fois, elle nous apporterait une autre photo de „Catherine“ une très grande que nous n'avons pas encore vu... ou à moins que ce ne soit - après en avoir discuté entre nous - La peinture « Jan van Eyck »? Je suis sûre que, Claudine va rire en lisant mes lignes ici! Mais quelque soit ce qu'elle nous apportera, nous en serons plus qu'heureuses!

Voilà ce que j'avais écrit en Mai de cette année lorsque je suis revenue de Paris après notre rencontre avec Claudine Ancelot. Quatre mois plus tard, Frédérique et Mistral ont été invitées par notre chère amie Claudine à venir prendre "notre photo" chez elle. Là, nous attendait un large paquet tout emballé! Claudine nous dit que c'était son cadeau pour nous, en souriant - de son beau sourire inoubliable : " la photo est à vous deux, faites-en ce que vous voudrez!"
 

Nous avons avec enthousiasme ouvert le paquet et nous avons pu avoir un aperçu de La Belle Catherine ! Nous tous qui avons vu la série TV Catherine, Il suffit d'un amour ou lu la série de livres de Juliette Benzoni, si magnifiquement adaptée par Marion Sarraut, savons de quelle scène, elle était tirée et ce qui s'en suivit!
 

Arnaud de Montsalvy et Catherine de Brazey

Un matin de Noël à Montsalvy en ce beau pays d'Auvergne, un messager est venu de Bourgogne. Il se tenait dans la cour enneigée et portait une peinture parfaitement emballée, envoyée à la Comtesse Catherine de Montsalvy par son vieil ami fidèle Jean Van Eyck

Mes chers amis de Catherine/Claudine, ce n'est pas la peinture que Jean Van Eyck a envoyé à Montsalvy. Toutefois, comme pour cette peinture imaginaire, cette photo a voyagé de nombreux kilomètres, traversé la frontière pour arriver en Suisse. Pas à cheval, ni protégée par des soldats du Duc de Bourgogne, seulement par votre webmistress comme si elle transportait sur elle les joyaux de la couronne de la Reine d'Angleterre! Vous pouvez me dire, une vraie expédition de voyager en train avec une valise suffisamment lourde déjà (Frédérique peut le confirmer ☺) et une photo dans un cadre doré de 57x54 cm de dimensions! J'ai reçu quelques regards de pitié de la part de femmes et narquois de la part d'hommes...! Mais... rien n'aurait pu arrêter la webmistress du site web de Catherine de Montsalvy? Surtout si cela concerne "Catherine"?
 

Claudine Ancelot

D'un commun accord, nous avons décidé que "Catherine" ne resterait qu'un temps au pays de la Confédération Suisse! Après tout Mona Lisa a une fois voyagé aussi à New York (grâce à Jackie Kennedy, si je me souviens bien.)

En attendant, je profite de ce précieux cadeau que nous a offert la belle Claudine, notre très chère et noble amie. Elle se trouve dans ma "tour", comme j'aime à appeler l'endroit où je travaille à mes sites web. De temps en temps, je la regarde et je n'arrive toujours pas à croire au chemin parcouru depuis le jour où j'ai eu l'inspiration de créer un site web du nom de :

 

Catherine de Montsalvy

Avec une immense joie, Frédérique et moi voulons partager ce magnifique et superbe cadeau avec vous tous. Mon amie qui m'a fait le plaisir de se joindre à LaLuna et Hélène pour le calendrier de l'Avent, a choisi comme sujet pour l'une de ses créations, de vous présenter notre fameux cadeau offert par Claudine! Le temps passant, j'ai pensé qu'il serait parfait de vous le présenter au jour de Noël.
 

création de LaLuna

Nous envoyons encore une fois à Claudine, notre gratitude et nos remerciements venant du plus profond de nos coeurs pour la confiance qu'elle nous a montré ici par un tel présent! Merci, chère Claudine, vous êtes si adorable.
 

25 décembre  2011
Linda (Mistral) & Frédérique


nous écoutons Bernard Stéphane avec :
Catherine, Ma Mie (1965)
texte par Juliette Benzoni

le bouton retour


 © 2008 - 2015 Linda Compagnoni Walther