>
 








"Survolez l'image et essayez de trouver toutes les photos cachées".








 

" Tue-moi, Gauthier, tue-moi! Ce sera tellement plus simple, tellement plus rapide... tu as entendu? Par tout le royaume, on va me chercher, comme une criminelle...


 

 



 

Le sénéchal de Montjean Martin Berlot vient en aide sans grand enthousiasme à Catherine, à Sara  épuisée et à Gauthier, qui ont trouvé refuge au château du sénéchal. Il leur a dit d'aller jusqu'à Chalonnes le prieur de Saint-Maurille les recevra et où ils pourront prendre un peu de repos. L'Eglise a toujours été un lieu d'asile. Il leur a dit de fuir aussi vite que possible et avec raison : les hommes de Gilles de Rais hommes sont déjà sur leurs traces. Gauthier répond à Martin, s'il n'avait pas si peur pour sa peau - il aurait pu être un homme de bon!

Ils reprirent ont pris leurs chevaux : Morgane et Rustaud. Gauthier et Sara devaient continuer à partager Rustaud, puisque Martin n'était pas disposé à donner son propre cheval aux fugitifs! Catherine décide d'aller à Bourges et demander de l'aide à Maître Jacques Coeur. Elle était sûre qu'elle pouvait lui faire confiance.
Ils arrivèrent à Chalonnes ils trouvèrent refuge, mais ils repartirent à la nuit tombée. Ils parcoururent une vingtaine de lieux jusqu'à une abbaye. Après avoir demandé à un paysan de l'abbaye, ils apprirent que c'était l'abbaye de Fontevrault, et que l'abbesse était cousine du roi Charles, elle préféra trouver un autre logement. Ils suivirent l'Indre sans trouver le moindre prieuré où s'arrêter se reposer. Mais ils étaient tous fatigués et les cheveux aussi avaient besoin de repos. Alors qu'ils s'arrêtaient pour manger quelque chose, ils remarquèrent un rassemblement sur la place au bout du chemin. Un Heraut en livrée bleu et or se mit à lire un rouleau:



Bonnes gens! Par ordre de notre sire le roi Charles Septième du nom, que Dieu aide, on vous fait savoir que deux criminelles en fuite parcourent actuellement votre région. L'une, Catherine de Brazey, est accusée d'intelligence avec l'ennemi ainsi que du crime affreux d'avoir détourné de ses devoirs pour le conduire chez l'Anglais l'un des capitaines du Roi, l'autre est une sorcière de Bohême nommée Sara, condamnée au bûcher pour ses charmes et maléfices. Toutes deux sont échappées des geôles de monseigneur Gilles de Rais, maréchal de France...

 Juliette Benzoni "Belle Catherine"

Catherine se rassit transie sur sa selle et ses yeux se remplirent de larmes. Elle voulut mourir mais Gauthier l'a pris dans ses bras et la consola - lui disant qu'elle savait que Gilles de Rais et de La Trémoille étaient derrière tout ceci. Elle avait besoin de repos et il espèrait que l'homme à qui ils allaient demander de l'aide ne serait pas influencé par ses accusations! Quelque temps plus tard ils croisèrent des moines et Gauthier décida de leur «voler» leurs vêtements pendant qu'ils dormaient - ainsi les femmes ne seraient pas reconnaissables. Lui n'était pas en danger, car Gilles de Rais pensait que Gauthier était mort!
Enfin, ils arrivèrent à Bourges, où l'étendard Royal était hissé! Catherine était très inquiète de cette présence! Ils allèrent jusqu'à la maison de Jacques Coeur où la chance voulut qu'il sortait de chez lui à cet instant.  Elle s'approcha de lui, rejeta son capuchon et il l'a reconnu. Sans hésiter un seul instant, il la prit par le bras et l'attira dans sa maison!
 

 

   © 2008  - 2014 linda compagnoni walther