LE GERFAUT
  tome 1 (Le Gerfaut des Brumes (1976)
par Juliette BENZONI


 

Extrait du chapitre V - Le Sang du Gerfaut

Texte choisi par Linda Compagnoni Walther, webmaster

― Pourquoi feriez-vous cela ? demanda-t-elle presque timidement. Vous n'avez eu de moi jusqu'à présent que dédain et mauvais procédés...

― Etant ce que vous êtes et ce que je suis, c'était presque normal, dit-il gentiment. Au contraire, je crois que je vous dois beaucoup car sans vous je me serais peut-être laissé enfermer au séminaire. Mais vous m'avez donné un immense désir de vous approcher, d'essayer de devenir digne de vous... Je crois... oui, je crois que je vous aime...

Le mot était parti tout seul, aussi simple, aussi naturel qu'un chant d'oiseau et Gilles s'étonna que l'aveu eût été si facile. Sur ses épaules il sentit frémir les mains de Judith. Elles glissèrent soudain, se nouèrent autour de son cou et, tout à coup le corps de la jeune fille se serra étroitement contre le sien tandis que leurs bouches s'unissaient sans que l'on pût savoir laquelle était allée au-devant de l'autre...

(--)
― Je t'attendrai, Gilles Goëlo ! Je t'attendrai... trois ans, pas un jour de plus. Si tu tiens ta promesse, je t'appartiendrai et tu pourras faire de moi ce que tu voudras. Sinon...
»


*****************************

Laurent Le DOYEN et Marianne ANSKA
dans
LE GERFAUT
réalisée par Marion SARRAUT



création par Hélène ROUILLÉ



idée et conception © 2008 - 2016 Linda Compagnoni