→ Il suffit d'un amour
par Juliette BENZONI


 

 

extrait de « Il suffit d'un Amour » tome 1

Chapitre XII
Sous un toit de soie bleue
Le texte choisi par Linda Compagnoni Walther

... Mais Arnaud, maintenant, revenait à elle. Doucement il la fit asseoir sur le lit de camp, prit entre ses deux mains le ravissant visage ému pour mieux le contempler. Il se pencha vers lui.

— Comment as-tu deviné que je t'appelais, murmura-t-il, que j'avais désespérément besoin de toi ? Tout à l'heure, quand la mort était si près de moi,  j'ai eu envie de bondir dans cette tribune et de te voler un baiser pour, au moins, quitter ce monde avec le goût de tes lèvres...
Il l'embrassait à nouveau, à petits coups rapides et doux qui couvraient son visage. Catherine le regardait avec adoration.

— Tu ne m'avais donc pas oubliée ? demanda-t-elle.

— Oubliée ? Oh non ! Je te maudissais, je te haïssais... ou du moins j'essayais, mais t'oublier ? Quel homme, ayant tenu dans ses bras un instant la beauté même, parviendrait à l'oublier ? Tu ne sauras jamais combien de fois j'ai rêvé de toi, combien de fois je t'ai serrée contre moi, je t'ai caressée, je t'ai aimée... Seulement, ajouta-t-il avec un soupir, ce n'était jamais qu'un rêve et il fallait toujours en venir au réveil.

— Il n'y aura pas de réveil maintenant, s'écria Catherine passionnément puisque tu tiens la réalité entre tes mains et que tu sais que je t'appartiens déjà...


 

Création par Evelyne Diggelmann Walther 2008

Claudine ANCELOT et Pierre-Marie ESCOURROU
dans : Catherine, il suffit d'un amour - Séries-tv
réalisée par Marion SARRAUT





message by Juliette Benzoni

Idée et conception © 2008 - 2016  Linda Compagnoni Walther