Synopsis : La Dague au lys rouge 1 (Plon 2010)

Elle est orpheline.
Elle a été élevée au couvent.
Elle est l'héritière d'une grande fortune et filleule de la reine de France, Marie de Médicis.

Son destin bascule lorsque son charmant fiancé, Vittorio Strozzi, est assassiné la veille du mariage au moyen d'une dague accompagnée d'un billet : quiconque prétendra épouser la jeune fille mourra de la même façon.

Lorsque la reine de France est menacée d'être répudiée par Henri IV, excédé par son affreux caractère et ses folles dépenses, elle demande l'aide de sa riche filleule. Lorenza accepte. Il faut qu'elle gagne à la cause de la reine le plus vieil ami et conseiller d'Henri IV, le marquis Hector de Sarrance. Comment? En épousant son fils Antoine.

Mais Antoine est amoureux d'une fille d'honneur de la reine et ne veut pas épouser Lorenza. C'est donc son père qui épousera la belle Florentine puisque son fils n'est pas libre...Jusqu'au jour où Lorenza est présentée à la Cour et qu'Antoine, en la voyant, est victime d'un coup de foudre.

Alors, les passions, les intrigues et les meurtres vont se déchaîner.

 


Synopsis : Le Couteau de Ravaillac 2 (Plon 2010)

En dépit des lourdes menaces qui pèsent sur son union avec Lorenza, Thomas de Courcy n'a aucune intention de renoncer à la jeune femme. Leur mariage donne lieu à une belle fête à peine troublée par l'ordre donné au marié par le roi, un piège ? de le rejoindre immédiatement... Et, dans les bras fougueux de Thomas, passionnément épris, Lorenza, émerveillée, découvre enfin l'amour.

Après quelques jours de bonheur absolu, le couple doit, hélas, revenir à la réalité. La guerre est sur le point d'éclater. Henri IV s'apprête à la faire pour les beaux yeux de sa passion du moment, la jeune Charlotte de Montmorency que son mari, Condé, a emmenée aux Pays-Bas.

Trois gentilshommes, dont Thomas, ont pour mission d'enlever la gente dame avant que les troupes françaises n'attaquent Bruxelles. A Paris, on prépare le couronnement de Marie de Médicis auquel le roi a consenti malgré les sombres pressentiments qu'il suscite : un étrange homme roux, vêtu de vert, que Lorenza a croisé, erre déjà en ville...

Le lendemain du sacre de sa femme, Henri IV est assassiné. Le couteau de Ravaillac, en ôtant la vie au souverain, a-t-il détruit aussi le bonheur de Lorenza et de Thomas ?

 

  détail intéressant :   Éditions étrangères : Hongrie, Tchèque, Russie
 
♦ détail intéressant :
Voilà un interview en 2010 avec J
uliette Benzoni qui parle de son roman historique La Dague au Lys Rouge publié en Mai 2010, et fut immédiatement choisi par le Grand Livre du Mois. Un grand honneur pour une personnalité de génie. Je suis sûre que ce ne sera pas la dernière récompense que Juliette Benzoni recevra. Mon souhait personnel, qu'enfin ce  roman soit traduit en Anglais et d'autres langues, dans les pays où Juliette Benzoni a de nombreux lecteurs fidèles!
Linda, Webmaster



Le Livre vedette (critique dans Le Club de L'Actualité Littéraire)
Une fois de plus, Juliette Benzoni nous propose un roman de cape et d'épée qui nous réserve de délicieux frissons ! Lorenza, bâtarde des Médicis, est envoyée de Florence à Paris pour épouse le fils d'un vieux compagnon d'Henri IV. En fait, elle est livrée au père, qui entreprend de la violer. Elle est sauvée in extremis par un poignard : une malédiction veut que tous ses prétendants soient égorgés avant de parvenir à leurs fins. Arrêtée, soumise à la question, coincée entre les Florentins machiavéliques et la justice française, Lorenza ne peut plus compter que sur la générosité proverbiale du bon roi Henri... Un superbe récit d'aventures à la cour du Vert-Galant !
 

♦ détail intéressant :
Grand honneur pour Juliette Benzoni! Son livre La Dague au Lys Rouge a été choisi pour être le
Grand Livre du Mois en mai 2010

 
♦ détail intéressant
Editions France Loisirs  1/1/2011 avec une dédicace personnelle de Juliette Benzoni pour les lecteurs de France Loisirs.
« Ce sera une joie si mes personnages de la Dague au Lys Rouge s'attirent l'amitié des lecteurs du Club ». JB

 
 
♦ détail intéressant : 
Editions Pocket en  15/9/2011
 

♦ dans la Presse:
« C'est du meilleur Benzoni, héritière – volontaire ou non – d'Alexandre Dumas. Roman de cape et d'épée, à la Cour de France, sous Henri IV et Marie de Médicis. »
Le Bulletin des Lettres

 
♦ détail intéressant : Audio MP3 : 1. La Dague au lys rouge ! et 2. Le couteau de Ravaillac

 
 
♦ détail intéressant :  J'aimerais remercier Hélène , mon amie française pour cette magnifique création. Ce que nous voyons ici est un hommage au livre de Juliette Benzoni « la Dague au Lys Rouge ». Comme elle nous l'a dit, Juliette aurait préféré comme couverture pour sa série Le Bal des poignards, des peintures de Dante Gabriel Rossetti dont celle-ci Lady Lilith.

 
Extrait du livre La Dague au Lys rouge tome 1

Le texte choisi par Linda Compagnoni

Le Ciel était sombre...

Elle est toute jeune, toute belle et riche ! C'est pour ça qu'on la tue !
Respect à la mort ! clama un autre.
(--)

Et ce fut le silence, troublé seulement par le grincement des roues et le lent battement, obsédant et lourd comme celui d'un cœur angoissé...

Parvenue sur l'échafaud, droite et fière, elle s'avança d'un pas ferme vers l'exécuteur qui, à son approche, mit un genou en terre pour obtenir son pardon.
Je n'ai rien à vous pardonner, dit-elle. Mais ne pourrait-on me délier les mains pour que je puisse les joindre ?
Il acquiesça d'un battement de paupières, prit un couteau à sa ceinture et trancha la corde. Elle demanda encoure :

Devez-vous couper ma tresse !
Non. Il suffira que la nuque soit dégagée....
C'est pour cela que je vais devoir échancrer le col de votre robe...

A ce moment, la rue de la Boucherie éclata en un énorme vacarme qui couvrit le glas : un cavalier hurlant " Place ! Place " à s'éclater les poumons fonçait à travers la foule qui qui s'ouvrait d'instinct. Au galop, il piqua droit sur l'échafaud, sauta de son cheval en voltige et grimpa l'échelle quatre à quatre :

Ne touche pas à cette dame, bourreau ! Je suis Thomas, baron de Courcy et je veux l'épouser ! Et, par Dieu, je jure qu'elle est innocente !

 
♦ détail intéressant :  Dans Le Bal des Poignards, notre héroïne Lorenza Davanzati est décrite comme une ravissante fille avec « grands yeux noirs et une superbe chevelure d'or fauve ». Lors d'une visite au Metropolitan Museum à New York en 2013, j'ai été attiré par cette peinture intitulée Fille aux Cerises. Plus tard, ma sœur m'a surpris avec cette magnifique œuvre d'art.



♦ Fille aux Cerises ♦ © Metropolitan Museum of Art, New York attribué à Giovanni Ambrogio de Predis (artiste du cercle de Leonardo da Vinci)




 
© 2008 - 2019 juliette-benzoni-tribute
tous droit réservé
non profit site