Interview with Pierre DENY
par Linda Compagnoni Walther

 

le 26 Septembre 2009



Mistral: Bonjour Pierre, quelle a été votre première réaction quand
 vous avez appris l'existence de notre site Catherine de Montsalvy?
 

Pierre DENY: J'ai été très tres surpris.

Mistral: Vous vous rappelez-vous comment vous avez obtenu le rôle du Comte de Dunois ? l'un des réels personnages historiques du livre de Juliette Benzoni « Catherine, il suffit d'un amour » adapté pour la  télévision par Marion Sarraut?

Pierre DENY:
A l'époque, au tout début des annees 80, il était beaucoup plus facile pour les comédiens de rencontrer les réalisateurs, et il n'y avait pas tous les intermédiaires devenus aujourd' hui incontournables, donc, Marion Sarrraut recevait les acteurs très simplement, dans son bureau et nous parlions ensemble.. J'ai été choisi par Marion comme çà, sans faire d'essais, au "feeling".

Mistral:
Quand avez-vous joué pour la première fois dans une production historique avec armure et épée?

Pierre DENY: "Catherine" a été ma 1ère prestation avec armure épée, et chevaux

Mistral:
Avez-vous quelques souvenirs particulièrement amusants du tournage de « Catherine, il suffit d'un amour »  qui avait un si formidable casting, comme Geneviève Casile (le Reine Yolande), Pascale Petit (Sara), Dora Doll (la Comtesse Ermengarde), Philippe Clay (Barnabé), Jean-François Poron (le Duc Philippe de Bourgogne) et pour  son premier rôle Claudine Ancelot dans le rôle  de Catherine?

Pierre DENY: Tout d'abord le souvenir d'une longue et belle aventure humaine et professionnelle mais surtout beaucoup de moments de "rigolade" parce que nous avions un peu menti à Marion sur notre véritable niveau en équitation.. Faire du cheval de temps en temps en vacances et galoper avec une armure de 15 kgs, une lance à la main, et un heaume fermé... ce n'est pas exactement pareil!! Nous avions d'ailleurs presque tous pris des cours chez Mario Luracchi, spécialiste des tournages à cheval!

Mistral:
Vous rappelez-vous de la réaction des téléspectateurs, de la presse et des critiques quand « Catherine » fût diffusée pour la première fois  sur la télévision française ?

Pierre DENY: Non, je ne m'en souviens pas.

Mistral:
Avez-vous eu l'occasion de rejouer avec vos collègues de « Catherine » en dehors de ceux qui jouaient dans la série à grand  succès « Une Femme d'Honneur » avec Corinne Touzet (princesse Zobeïda) et Pierre-Marie Escourrou (Arnaud de Montsalvy)

Pierre DENY: J'ai croisé certains d'entre eux assez souvent.. Claudine Ancelot, Philippe Nahon, Dora Doll et bien entendu Corinne Touzet et Pierre-Marie Escourrou avec qui j'ai échangé l'armure pour l'uniforme de la gendarmerie dans la série "Une femme d'honneur". Mais il y avait tellement de personnages dans "Catherine", qu'il n'est pas rare de croiser 25 ans après des camarades qui faisaient partie de l'aventure.

Mistral:
Durant votre carrière longue et très réussie, on vous a presque toujours donné le rôle du gentil. N'avez-vous jamais souhaité jouer LE vrai méchant et lequel auriez-vous aimé incarner ?

Pierre DENY:
Dans ce métier et peut être encore plus à la télévision qu'au théatre, il y a des conventions difficiles à bousculer, la relation physique doit être immédiate êntre un acteur et le role qu'il incarne. Mais je ne désespère pas de rencontrer un jour "Macbeth" ou "Neron"..

Mistral:
Comme nous le savons, vous travaillez également comme metteur en scène de vos propres pièces de théâtre, de premier ordre. Quel est le plus grand défit pour vous, travailler derrière la scène ou devant la caméra ? Avez-vous des grandes idoles que vous admirez ?

Pierre DENY:
J'ai très modestement réalisé un court métrage mais l'expérience donne envie de recommencer, d'autant que mon film a été récompensé dans plusieurs festivals.. Mais je suis avant tout un interprete et je prends plus de plaisir à être devant la caméra que derriere! Au cinéma mes "idoles" resteront toujours les acteurs et realisateurs des annees 70.... Scola, Fellini, Sordi, Mastroianni...

Mistral:
Pour vos visiteurs internationaux du fansite de Catherine de Montsalvy? Comment décriveriez-vous votre rôle dans la très bonne et populaire série TV « Cinq Soeurs » ?

Pierre DENY:
C'était un très beau rôle, d'un homme pour qui apparement tout va bien, qui rencontre le succés dans ses affaires et sa vie sentimentale, et qui voit resurgir tous les fantomes de son passé, il se bat pour sauver les apparences, sa famille, son travail mais il est aspiré dans un tourbillon et il lache prise.. Dommage que la chaine ait arreté après la 1ère saison!

Mistral:
Quels sont vos projets dans le future immédiat? Pouvons-nous nous attendre à vous voir bientôt dans une autre production télévisée? Dans un film international ou dans une pièce de théâtre?

Pierre DENY: Oui, je joue actullement au théatre, à la Manufacture des Abbesses, à Paris, une très belle pièce intitulée "Thérapie anti douleur" de Laura Forti, mise en scène par Yvan Garouel, du dimanche au mercredi à 21 h, jusqu'au 11 novembre. C'est une pièce à la fois drole et bouleversante sur l'histoire d'une famille qui se retrouve au chevet d'un père en train de mourir...Dans le même temps j'ai un des rôles principaux d'une nouvelle série pour France 3, "la nouvelle Maud", réalisée par Bernard Malaterre, et qu'on verra au printemps à la télévision.
 

Mistral: Si vous pouviez réaliser un vœu, lequel des personnages que vous avez incarnés jusqu? Ici ou quelle personnalité aimeriez-vous être pour une journée ?
 

Pierre DENY: Tous mes personnages, de scène ou de tournage, m'ont plu et m'ont laissé des traces. Mais... si je pouvais choisir pour une journée et pour m'amuser un peu, j'enfilerais volontiers le costume de "James Bond" pour 24h...!!!

 
 



 

Nous voudrions exprimer nos sincères remerciements à Pierre Deny d’avoir répondu à mon courrier. Sa réponse a été exceptionnellement agréable. Et aujourd’hui il nous fait également le grand honneur de rejoindre Gérard Chambre et Pierre-Marie Escourrou sur notre " Hall of Fame" comme nous l'appelons :-) Cela apporte, sans doute, un peu de « glamour » à notre petit fansite.

Merci Pierre d’avoir partagé un moment avec nous. Nous vous envoyons nos meilleurs vœux et un grand succès pour votre carrière dans le future.


Merci beaucoup
Pierre


 © linda, webmaster le 26 Septembre 2009
 



Return

© 2008 - 2016 linda compagnoni walther