page  2 | 2

 1 | 2 |   »

 


Linda, le 10 septembre 2009



petite image
 - click - grande image


 

texte Linda,webmaster  2011
 

J'admets qu'au jour du lancement du "website de Catherine de Montsalvy", je n'avais pas imaginé, dans mes rêves les plus fous, que deux ans et quatre mois plus tard, je pourrais écrire un compte-rendu intitulé : 
 

Le jour où nous avons rencontré Claudine Ancelot,
l'inoubliable et magnifique Catherine


Comme certains d'entre vous se souviennent, en septembre 2010, j'avais pu vous annoncer que, grâce l'un de mes très chers amis, Frédérique et moi étions en contact avec la seule et unique Claudine Ancelot, qui a incarné notre héroïne Catherine de Montsalvy à la perfection. Claudine nous avait écrit qu'elle regarderait dans ses "Souvenirs sur Catherine" et qu'elle serait heureuse de les partager avec nous! Une pensée qui a fait battre le cœur de votre webmaster  à la chamade! Imaginez, voir des photos du tournage réalisé en 1984-1985, peut-être quelques images jamais vues encore ou de rares articles de presse oubliés? Une photographie de Claudine Ancelot que l'on ne connaissait pas ou pas vu depuis des années.

 Je me souviens de ce que m'avait écrit un jour Pierre DENY (qui jouait Jean de Dunois), c'était il y deux ans maintenant :

 
J'apprends avec curiosité et intérêt que Catherine de Montsalvy trouve une 2eme jeunesse grâce à vous. Bravo pour votre travail! 

J'ai parlé à plusieurs reprises dans mon site des rêves qui deviennent réalité. Comme recevoir des interviews magnifiques, fantastiques et parfois amusantes, comme avoir l'inoubliable honneur d'appeler Juliette Benzoni ma très chère amie! 
N'était-il pas écrit quelque part que Linda, qui a gardé son cœur d'enfant, rencontrerait un jour la magnifique femme, qui fut à ses yeux, la plus que parfaite Catherine de Montsalvy? Chaque fan, et j'en fais partie, avait imaginé à quoi devrait ressembler l'héroïne de leur livre préféré! J'ai peut-être dit ailleurs sur mon site que "Autant en emporte le vent" était l'un de mes livres préférés avant que je ne lise "Catherine, il suffit d'un amour"! Je vous en parle car lorsque j'ai regardé la série télévisée de "Catherine de Montsalvy pour la première fois,  je me suis prise pour le génial David O. Selznick, qui avait réalisé le film "AELV"! J'étais sûre que je trouverais à redire sur la manière dont ils avaient adapté pour la télévision mes très chers livres! J'ai regardé et j'ai été si impressionnée par la réalisation de Marion Sarraut et par Claudine Ancelot  (...et des autres grandes stars de "Catherine, il suffit d'un amour)) dans le rôle de Catherine. Mais jouait-elle vraiment? Pour moi, elle avait donné vie à CATHERINE, elle était CATHERINE!  

 

 

En décembre Claudine Ancelot et moi avons échangé quelques mails où elle me disait qu'elle aurait un peu de temps pendant les vacances de Noël pour regarder ses documents! Je savais déjà que je serais sur Paris le 6 janvier pour retrouver ma chère Frédérique, Magali et mes amies du fanclub de Laurent le Doyen et j'étais aussi invitée chez Juliette Benzoni, pour se souhaiter une Bonne Nouvelle Année !
Chaque fois qu'un voyage m'emmène jusqu'en France, j'aime à croire qu'au royaume des fées, les bonnes fées se souviennent de moi ou qu'à travers mon amie JouJou et moi, nous pouvons apporter du bonheur à d'autres. Des idées me viennent et tout d'un coup, un peu d'action imprévue montre le bout de son nez, comme si une main invisible avait agité sa baguette magique...! 

C'est venu comme ça, pourquoi ne pas proposer à Claudine Ancelot de se rencontrer puisque j'étais en France? Un autre mail est donc parti pour la France et............................. oui, Claudine Ancelot  a répondu qu'elle serait ravie de nous rencontrer à Paris le 6 janvier! J'avoue que ma chère amie Frédérique a du faire preuve de patience avec moi! Mais elle était toute aussi enchantée et excitée que moi à l'idée de rencontrer Claudine Ancelot en personne!
 


 je suis sûre, que vous tous comprenez que pour la webmaster du site de Catherine de Montsalvy, c'était presqu'un événement au delà de toute espérance! Déjà il y a deux ans, j'avais été aux anges quand Gérard Chambre avait répondu à la toute première interview de mon site web, suivie par celles de Pierre-Marie Escourrou, Pierre Deny, Corinne Touzet, et notre Reine Juliette Benzoni. Je ne dois pas non plus oublier la belle Isabelle Guiard, avec qui je partage un souvenir spécial, que je vous révèlerais peut-être un jour  ! - le bel et sincère message dans le Livre d'Or de Marion Sarraut et la rencontre avec le héros du Gerfaut Laurent le Doyen.
J'étais si excitée et nerveuse ... et le train, ce 6 janvier,  ne roulait pas assez vite à mon goût! A chaque fois que mon portable sonnait ou que je recevais un message, je priais : "S'il vous plait, pas un message pour me dire que la rencontre était annulée!"   
Quand je suis arrivée en Gare de l'Est à Paris en milieu de journée, je suis tombée dans les bras d'une Frédérique souriante, venue m'accueillir! Nous nous sommes souries en disant encore et encore  "Incroyable", notre mot préféré quand nous avons ce genre d'évènement. Nous avons retrouvé nos autres amies Magali et Hélène. Vous savez ce que c'est quand des filles se rencontrent! C'est Frédérique qui a regardé sa montre et nous dit : oups... nous devons y aller ... mais ne t'inquiète pas Linda, j'ai toujours mon GPS quand je monte sur Paris!
Je suis sûre que vous devinez ce qui c'est passé... oui... le GPS a décidé de faire grève cette après-midi là! J'ai regardé Frédérique, en essayant de ne pas paniquer! Mais pourquoi paniquerait-elle? C'est la fille qui n'a eu aucun problème à conduire l'année dernière jusqu'à Saint-Mandé alors que la tempête se dirigeait vers Paris? ... évitant les débris d'arbres sur l'autoroute? .. alors que la famille, les amis ainsi que Juliette s'inquiétaient de savoir "les filles des grands chemins" sur les routes face à mère Nature?
 

les diaporamas avec encore plus de fantastiques
photos que Claudine Ancelot partage avec tous ses fans...
---
 premier diaporama ...
...
deuxième diaporama ...
---
troisième page...

Ma chère amie Frédérique et moi voudrions remercier sincèrement  Claudine Ancelot  pour avoir partagé ce trésor avec tous ses fans. Merci beaucoup chère Claudine. Nous vous adorons. Linda et Frédérique

Alors que j'essayais en vain de faire marcher ce traître de GPS, nous avons un peu tourné autour de la Garde l'Est pour trouver quelques indications pour rejoindre notre lieu de rencontre! N'avez jamais été dans Paris vers quatorze heures en pleine semaine sans connaître votre chemin? Je vous laisse imaginer la situation!  Ou vous dirais-je qu'en plus, nous avions raté l'entrée du parking? Et tout en prétendant que tout allait bien, je me répétais "on va être en retard, on va être en retard!" Nous avons quand même trouvé une place - pas trop vite - pour nous garer alors que l'aiguille de l'horloge n'arrêtait pas d'avancer! Un grand compliment à mon amie qui réussit à rester calme et même à plaisanter en disant "Tu sais, ce n'est pas mieux d'arriver trop tôt ! (... mais vous devez savoir que Frédérique est l'une des personnes la plus ponctuelle que je connaisse! Je plaisante à dire de temps en temps qu'elle est comme une montre Suisse
!

 

 

Finalement, nous sommes sorties de la voiture, prenant nos sacs et les petits cadeaux pour Claudine Ancelot et nous avons commencé à marcher (le mot serait plutôt COURIR...!) vers la sortie! Une fois dans la rue, nous nous sommes mises à la recherche du café! La première chose que l'on a vu, c'est la file d'attente pour y entrer! Nous nous sommes regardées en riant comme deux adolescentes venant en ville pour la première fois toutes seules! Nous nous sommes données du courage sachant qu’on n’était pas fières d'être au moins cinq minutes en retard. Frédérique me demanda "Vois-tu Claudine?" J'ai ri pour répondre : "Impossible de voir à l'intérieur mais peut-être qu'elle est la personne juste devant moi dans la file! Justement, à mon grand étonnement, la personne se trouvant devant moi, s'est retournée, son portable à l'oreille (elle me dira plus tard qu'elle essayait de me joindre...) et j'ai réalisé que cette personne n'était autre que notre Claudine Ancelot alias "Catherine de Montsalvy"!
Nous avons pris place, commandé quelques choses de délicieux à boire et à manger et commencé à nous connaître. Claudine - comme nous pouvons simplement l'appeler maintenant - est l'une des plus douces et gentilles femmes que j'ai jamais rencontrée. Sans exagération aucune, il nous a fallut très peu de temps pour parler comme si nous nous connaissions depuis bien longtemps! Des années s'étaient écoulées depuis le tournage de "Catherine, il suffit d'amour"  mais elle avait que peu changée! Nous avons été stupéfaites par sa gentillesse et sa générosité à partager tant d'anecdotes avec nous!   

 

 

Il y avait comme une aura de bonheur et de joie autour de nous. Nous n'avons même plu entendu les autres personnes assises autour - nous étions comme seules dans ce bel endroit.  J'avoue que nous avons été fascinées par Claudine. Elle nous a raconté qu'elle avait commencé à lire Catherine, il suffit d'un amour, alors qu'elle était jeune fille, dans le journal France-Soir que sa mère achetait tous les jours. L'histoire de Catherine y était publiée en "feuilleton", ce qui était très populaire à l'époque! Je n'ai pas pu résister de lui dire, et Frédérique a tout de suite été d'accord, qu'elle avait joué son rôle à la perfection! Personne n'aurait pu incarner Catherine mieux qu'elle ne l'avait fait, à nos yeux tout comme aux yeux des millions de fans. Je peux déjà vous annoncer que Claudine a répondu aux 12 questions de Mistral où vous pourrez découvrir, avec ses propres mots, le tournage de "Catherine".

 


Durant notre rencontre, Claudine tout en souriant, nous a posé, tout d'un coup, un DOSSIER sur la table! Elle l'a ouvert et a déposé doucement et en bon ordre les plus  belles photos jamais vues du tournage de "Catherine"! Elle nous expliqua une à une chaque photo, en nous racontant ses souvenirs sur le plateau et d'étonnantes histoires! Vous comprendrez, pardonnez-moi,  qu'il m'est impossible de répéter tout ce qui nous a été dit en confidence! Plus Claudine nous montrait ces photos, plus nous réalisions quelles belles exclusivités Claudine Ancelot nous offrait! Quelques photos en studio en noir et blanc que, je suis certaine, personne n'avait encore vu! Il y avait même quelques articles de journaux qu'elle avait gardés et dont elle nous avait fait des copies que nous pouvions garder!  
Quand le dossier fut vide, après avoir admiré chacune des photos, Claudine nous a souri et dit : "Bien, c'est tout ce que j'ai, vous pouvez prendre tout ceci avec vous et me les renvoyer plus tard, ou par courrier ou lors d'une prochaine rencontre!" Honnêtement, nous avons été étonnées et très touchées de la confiance qu'elle nous montrait! Je ne veux pas me répéter mais nous étions très honorées. J'ai pris le dossier et souriant à Frédérique qui me regardait, nous avons pensé à ce que les fans de Claudine allaient dire quand ils pourraient voir ce trésor intemporel et inestimable ! Un trésor qui dormait bien au chaud tout comme l'étaient mes vieilles éditions poche de Catherine qui, un jour, ont semblé m'appeler pour que je les relise - dans un but bien précis!
 Au dernier moment, je me suis souvenue que je voulais demander à Catherine/Claudine, si elle m'autoriserait à prendre une photo. Je n'étais pas sûre de sa réponse puisque que Claudine Ancelot a maintenant quitté le métier. Sans aucune hésitation, elle me répondit qu'elle en serait enchantée. Alors me voici, prenant une photo de Claudine Ancelot, tout en pensant que j'étais en train de rêver tout ça!  
Elle a satisfait tous nos vœux en nous écrivant patiemment une dédicace sur les créations que nous avions amenées avec nous : une dédiée à ses fans et une pour chacune de ces deux webmasters, elle a également apposé sa signature sur les jaquettes des DVD de Catherine que nous avions apportés avec nous. 
 
Plus de deux heures s'étaient écoulées sans que l'on ne s'en aperçoive.  Presque qu'à contre cœur, nous nous sommes levées pour quitter le café, ensemble avec Claudine. Nous nous sommes très affectueusement dit au revoir - un dernier geste de la main - et notre nouvelle amie Claudine/Catherine nous avait quittées! Laissant derrière deux filles qui sont tombées d'accord pour dire qu'elles avaient passées l'un des meilleurs après-midi de leurs vies. 

 
Frédérique et moi voudrions donner à Claudine, du plus profond de nos cœurs, un grand merci pour avoir rendu notre rencontre possible - D'avoir partagé avec nous et ainsi avec tous les fans de  "Catherine de Montsalvy", ses souvenirs et ces incroyables photos. De nous avoir autorisé à garder un temps tout ce qu'elle avait comme souvenirs de cette époque pour les montrer à ces fidèles fans depuis vingt cinq ans! D'avoir eu la gentillesse de faire confiance à ces deux étrangères qu'elle n'avait jamais rencontrées! Chère Claudine, cette rencontre avec vous a été un inoubliable et adorable moment dans nos vies. Nous allons le chérir et pour rien au monde, nous ne l'échangerions. Nous vous souhaitons le meilleur pour votre avenir et nous vous remercions à nouveau pour l'après-midi enchanté que vous nous avez donné.
 
 J'avoue que nous avons réellement cru être assises en face de la magnifique Comtesse Catherine de Montsalvy.

 

petite image  - click - grande image


 Linda & Frédérique

Janvier 2011



 © 2008 - 2017 linda compagnoni walther