» » Suivez-moi 1...2...3...4...5...6


 

« Si je pouvais écrire la beauté de vos yeux,
 et de mètres nouveaux dénombrer toutes vos grâces,
 l'âge à venir dirait: "Ce poète est menteur,
de si divines touches jamais n'auront touché une terrestre face.
»

William Shakespeare (extrait du  Sonnet XVII)

gif


 

texte par Linda/Mistral 8 Novembre 2009

Comment vais-je commencer ? Par où commencer ? Par la jeune fille que j'ai été, qui rêvait de demoiselles en détresse et de chevaliers en armure reluisante? Ou par la mère de deux grands enfants, qui s’est décidée à créer un site Web sur son livre préféré depuis si longtemps et de son auteur magique Juliette Benzoni ? Qui a trouvé en sa soeur la personne capable de mettre en images avec ses belles créations le merveilleux monde de Catherine de Montsalvy ? Avec Frédérique de France, en qui j’ai trouvé la même passion pour Juliette Benzoni ?

Rêvant d’un rêve impossible – rencontrer un jour la créatrice de Catherine et l’auteur de plus de soixante-quinze livres! Les visiteurs, en parcourant mon site, savent que je crois aux bonnes fées. Les rêves ne peuvent pas toujours se réaliser - hélas - mais certains sont supposés se réaliser pleinement pour une raison. Autrement comment expliquer que deux simples fans de ce célèbre écrivain puissent rencontrer l’unique Juliette Benzoni ? Sans aucun contact - sans aucune aide extérieure - sans que personne n’intervienne en faveur de ces deux webmistresses passionnées? 
 

Je vais essayer de vous raconter comment ce miracle fut possible pour nous. Au commencement, il y a Linda/Mistral, qui a essayé en vain d'écrire à Madame Juliette Benzoni. Mes lettres ne sont jamais parvenues à destination. Qui sait ce que cet éditeur en a fait. J’ai écrit aux chaînes de Tv, aux éditeurs allemand, anglais et français!

En Juin dernier (2009), Frédérique, a acheté un magazine en ligne - avec un article spécial sur Juliette Benzoni. Elle a pu y lire que Juliette Benzoni a l'habitude d'aller dans la même librairie à Saint-Mandé depuis des années. Ainsi JouJou a décidé d'écrire à cette librairie – et a partagé cette information avec ma sœur et moi. Oui, l'attente a été affreuse - j'ai dit à mon amie : "ne t’inquiètes pas - cela va arriver ... imagine juste la scène ... nous là-bas... ".Je sais, cela fait un peu melo-dramatique!

Après les vacances d’été, elle a appelé la librairie et a obtenu l’adresse de notre écrivain !! Sa lettre avait impressionné les personnes travaillant là et ils décidèrent de lui donner l’adresse personnelle de Juliette Benzoni. Mes remerciements ainsi que ceux de Frédérique vont à ces merveilleuses personnes de cette librairie de Saint-Mandé. Je peux encore revoir le sourire sur les visages de cette femme et de cet homme quand ils ont réalisé qui nous étions, la semaine dernière !
Mon amie et moi, nous nous étions jamais appelées au téléphone – nous nous étions promises de ne le faire que pour 3 bonnes raisons. Je ne vous dirais pas quelles sont les 2 autres ☺ mais l’une d’entre elle était si nous trouvions l’adresse de Juliette Benzoni! Donc là, la Suisse a rencontré la France au téléphone, n’oubliez pas que l’Anglais n’est pas notre langue maternelle ! Mais nous y sommes arrivées et comment … ! C’est le moment de remercier Frédérique, qui aurait pu garder cette incroyable information pour elle seule. Elle m’a alors dit clairement : " Toi et moi, on va maintenant écrire une lettre à Juliette Benzoni, chacune de notre côté. Nous l’enverrons le même jour et on attendra ! »
Et c’est ce que nous avons fait et six semaines plus tard, mon téléphone a sonné et j’ai su que quelque chose d’extraordinaire venait encore une fois de se passer ! Je vous passerais les détails sur notre attitude au téléphone – combien de fois j’ai répété … dis-moi, dis-moi …. Et puis… et puis … oui … cela a fait sourire notre chère Juliette ! En bref, notre écrivain tant aimée venait de téléphoner à Frédérique et nous invitait elle et ses amies de Suisse à venir chez elle à Saint-Mandé ! Elle avait été si enchantée par nos lettres et du travail de JouJou.
 

Je ne peux exprimer notre joie avec des mots  - notre excitation – nos appels téléphoniques! Nous devions rester concentrer et nous avons réussi à garder le secret … bon, presque réussi, nous en avons parlé à quelques amis ! Ils ont gardé le secret – un merci spécial à Catherine de Pologne pour son soutien ainsi qu’à un ami très spécial de France ! L'ont-ils vraiment cru ?

Je peux le comprendre, Juliette Benzoni n'est pas n’importe qui - elle est la Reine des romans historiques! Mondialement célèbre - elle ne donne pas d'interviews  à n’importe qui comme cela! Nous le savons tous! Nous étions impressionnées mais nous n’avions pas peur! Une personne qui écrit de si merveilleux livres, doit avoir le cœur bon et généreux.
 

Ma sœur n'a malheureusement pas pu m'accompagner pour raisons personnelles. Mais ma fille Claudia, qui parle très bien français, a faire le voyage avec moi à Paris, où nous avons rencontré le 30 octobre Frédérique à l'aéroport de Roissy. Nous avons célébré notre rencontre avec du champagne et des petits gâteaux  Suisse et Français!

Le jour suivant que nous nous sommes retrouvées très tôt – pour savourer l’un de ces délicieux croissants français et du café! Peu après nous sommes dirigées vers Saint-Mandé – nous sommes passées jeter un petit coup d’œil discret devant La Maison puis nous sommes aller acheter quelques fleurs pour notre idole (ce sont celles que vous pouvez voir un arrière plan de cette page).
A exactement 14 heures, nous avons sonné à la porte et avons attendu. Nos cœurs battaient la chamade ! Qu'est-ce qui nous attendrait à l'intérieur de cette célèbre maison? Comment Madame Juliette Benzoni serait-elle, elle qui venait de fêter le jour précédent son anniversaire ? Une dame d’un certain âge, charmante mais fragile ? La porte s’est ouverte et Anne la propre fille de Juliette Benzoni était là. Elle nous a salués si amicalement et le rêve a commencé. Ai-je dit de nouveau le rêve ? Oh, non ce n'était plus un rêve c'était la réalité... 
Nous sommes entrées dans une magnifique maison ... décorée avec beaucoup de goût – remplie de livres et à l’atmosphère pleine d’amour. Nous sommes entrées dans le salon – c’est là qu’elle nous attendait. La femme la plus belle que j’ai jamais vue se levant de sa chaise et nous regardant en souriant. Frédérique et moi l’appellerons dorénavant notre « Reine Juliette ». Elle nous a demandées de la rejoindre et de l’embrasser. Ce que nous avions devant nos yeux était une femme d’une jeunesse et d’une vitalité, pleine d’énergie, avec même le regard un peu malicieux et au physique à couper le souffle.

Mistral, Juliette Benzoni et Frédérique 
Linda, notre très chère Juliette et Frédérique

Croyez-moi, chers visiteurs, nous étions là à la regarder sans croire à ce qui nous arrivait. Elle nous a accueillies comme des amies. C’était comme revenir à la maison. Je n’avais pas préparé de questions - d'une façon ou d'une autre je savais que ce serait différent. Nous avons parlé - nous avons bu du champagne - nous avons mangé d’exquis macarons, toutes ensemble avec sa fille Anne, admiré Olivier leur golden retriever. Nous avons posé des questions – aux quelles elle a répondu – elle nous a raconté quelques anecdotes du tournage de Catherine, il suffit d'un amour.  Elle ne nous a pas interdit de parler de tout cela - mais naturellement nous garderons certaines choses pour nous-seules – Avons-nous savouré notre journée ? - bien sûr que oui ! - nous avons ri - nous avons souri - nous avons pleuré, c'était fantastique! Elle nous a montré ses albums personnels - et nous a autorisées à prendre quelques photos prises lors des tournages de Catherine et Marianne! Pouvez-vous imaginer ? D’authentiques photos – encore jamais vu à ce jour? J'aurais aimé les prendre toutes ☺ j’en partagerai certaines d'entre elles avec vous ♥
 

A un moment, nous étions à ses pieds et c’était comme si nous étions à la cour – nous les dames de parage – parlant à notre Reine ! Certains vont maintenant se dire que Linda en fait trop là ! Croyez-moi,  je parle de ce que j’ai ressenti, de ces petites histoires – nous avons parlé en Français et en Anglais. Nous nous sommes très bien comprises. Elle nous a demandé de l’appeler Juliette – pouvez-vous l’imaginer ? On a pu alors se sentir comme chez nous – Est-ce que je sais maintenant pourquoi Arnaud de Montsalvy est blond dans la séries TV et non pas avec des cheveux noirs ? Bien sur que je le sais … Est-ce que je sais à quoi ressemble le « vrai » Arnaud de Montsalvy ? Bien sur que oui et j’aurais pu tomber amoureuse de lui moi-même☺Et puis … elle m’a montré « Catherine de Montsalvy » . C’est le moment où j’ai eu les larmes aux yeux ! Je vous promets que le 25 décembre 2009 vous pourrez voir à quoi ressemble « Catherine de Montsalvy » dans l’imagination de Juliette Benzoni !

 


 

 

 

Gérard Chambre - Xaintrailles - gift of Juliette Benzoni to Mistral

l'article Catherine

l'article - present of Juliette for Mistral

Pierre-Marie Escourrou - copyright Linda-Mistral !

©Les photos et article ci-dessus sont mes propres matériels
que ma chère amie Juliette Benzoni m'a offerts !

 


ICI le lien pour les photos privées de Juliette Benzoni


Nous sommes restées l’après-midi entière sans nous rendre compte de l’heure qui avançait. Juliette Benzoni a signé nos livres préférés. Pour Frédérique cela devait être le Gerfaut et pour moi Belle Catherine Elle a écrit pour chacune d’entre-nous une dédicace spéciale. Nous savions qu’il était alors temps de nous quitter – si Claudia n’était pas avec nous – agissant comme notre agent de presse – nous y serions encore ! Elle nous a invité à revenir, chaque fois que nous le souhaitons - elle m’a promis quelque chose de très personnelle – que je ne peux répéter ici – mais j’ai été submergée par l’émotion  et croyez-moi, vous le serez également vous les fans de « Catherine de Montsalvy » !
Je voudrais encore envoyer mes sincères remerciements à Juliette et Anne. Ce fut  une inoubliable rencontre, que nous n’avions imaginé aussi belle. Notre séjour à Saint-Mandé est un rêve devenu réalité.

Merci très chère Juliette
Nous vous adorons et
vous avez notre éternelle affection

♥ ♥ ♥
Linda (Mistral) & Frédérique (JouJou)



 © 2008 - 2017 linda compagnoni walther